Naïs Micoulin – Emile Zola

Image

Résumé: Naïs, la belle enfant brune et sauvage, a poussé. Des épaules fortes, une taille ronde, des bras magnifiques. Remuée jusqu’au fond de l’âme, Frédéric, noceur et libertin, contemple sa servante. Elle est belle sous son hâle et son odeur de terre lui murmure la promesse d’étreintes sensuelles… Elle l’aime et, très vite, ils se laissent aller à la caresse. Mais c’est sans compter la jalousie et la violence du père Micoulin, lorsqu’il découvre leur liaison. Car il le tuera, celui qui ose toucher sa fille ! Une lutte âpre et 

silencieuse s’engage. L’issue ne pourra être que fatale: aimer, n’est-ce pas déjà se condamner ?

Mon avis: J’avais déjà lu ce livre il y a quelques années, et j’en gardais un bon souvenirs… Donc je l’ai relu, en une heure. Une lecture entraînante, une histoire courte, mais forte en émotions, j’ai bien aimé ce livre, encore une fois, même si la fin n’est pas ce que j’attendais… J’aurais aimé une autre réaction de la part de Frédéric.

Citation: « Ils ne parlèrent point de leur amour. Cet amour venait de loin, du fond de leur enfance. Maintenant, ils se rappelaient des jeux où le désir perçait déjà dans l’enfantillage. Cela leur semblait naturel, de glisser à des caresses. Ils n’auraient su que dire, ils avaient l’unique besoin d’être l’un l’autre. Lui, la trouvait belle, excitante avec son hâle et son odeur de terre, et elle, goûtait un orgueil de fille battue à devenir la maîtresse du jeune maître. Elle s’abandonna. « 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s