L’Eau des Anges – Béatrice Egémar

Image

Résumé: Douceline est née en Provence, au XIVème siècle, dans la ville de Grasse, décimée par la peste. Auprès de son père apothicaire, elle apprend à reconnaître les vertus des plantes et à les distiller pour confectionner des eaux de fleurs. Elle se prend de passion pour les senteurs et les parfums. Bientôt, son talent ne fait plus de doutes.

Alors que sa famille envisage de la marier au fils d’un riche marchand, Douceline est bien décidée à choisir son propre destin. Emportant quelques flacons de son premier parfum, elle quitte sa ville natale pour la foire de Beaucaire, où elle souhaite faire connaître ses créations.
Mais l’aventure n’est pas sans risques, la guerre de Cent Ans rend les routes incertaines. Echappera-t-elle aux périls du voyage pour vivre enfin son art ? Et trouvera-t-elle le bel Angelo, ce jeune Génois qui a su gagner son cœur ?

Mon avis: L’Eau des Anges est un livre très simple mais aussi (et surtout), très agréable à lire. Une fois le nez dedans, je n’arrivais plus à m’arrêter… Pourtant au début, j’étais un peu douteuse. Déjà, l’histoire se passe au XIVème siècle, et n’étant pas très « histoire », j’avais peur de tomber sur quelque chose qui ne me plairait pas… Mais ce fut l’effet inverse ! C’est d’ailleurs tout ce qui fait le charme à ce roman. J’ai particulièrement aimé la communication entre les personnages, les vieux termes utilisés comme « ma mie »… Rien que ça, j’avais envie d’y être. Les gens ont l’air si aimables, si agréables par apport à la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui ! 

Après, le titre comportait le mot « anges », et j’ai eu peur d’en trouver de partout dans le livre. A petite dose, pourquoi pas, mais beaucoup, on s’en lasse. Mais en fait, pas du tout. On comprend dans les 50 premières pages il me semble, que c’est en fait un « message secret », ou un « code » qui cache en réalité une histoire d’amour.
A travers ce livre, j’ai découvert un métier d’époque : « apothicaire », et j’ai vraiment adorée. Un travail de plantes, de confections, de médecines… Un sujet vraiment passionnant, et encore plus avec une jeune héroïne plus que passionnée par son travail ! En lisant ce livre, je m’imaginais dans un jardin, les narines pleines de bonnes odeurs… Hum !

Pour finir, l’histoire était très entrainante, les personnages attachants… Malgré tout, la fin va trop vite à mon gout : j’aurais aimé plus de détails sur la vie de Douceline et Angelo après…
En tout cas, j’ai hâte de lire le tome 2, en espérant qu’il soit aussi bien que ce premier tome !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s