Les Combustibles – Amélie Nothom

Image

 

Résumé: « C’est la guerre et c’est l’hiver. Deux hommes et une femme sont terrés dans un appartement. Combien de jours leur reste-t-il à vivre ? En attendant, il n’est plus interdit de révéler ses vraies passions. L’amour, le désir, l’intelligence résistent-ils au froid ? A-t-on le droit de consumer ses dernières forces à lire de la mauvaise littérature ? Enfin, à l’heure du choix ultime, quel livre est assez important pour ne pas être mis à l’épreuve du feu ?« 

Mon avis: Le premier livre de cet auteur que j’ai lu (Cosmétique de l’ennemie), m’avais beaucoup plu, et comme je l’avais prévu, je n’ai pas tarder à lire un deuxième bouquin d’Amélie Nothom. Ca tombe bien, mon CDI en propose un rayon tout entier ! Alors j’ai pris celui-là, pour cette fois.

Et bien… Je l’ai beaucoup aimé aussi ! J’ai beaucoup rit, j’ai été terrifié… C’est un livre, je trouve, plein d’émotions différente. Nous nous trouvons donc dans la maison d’un professeur, chez qui habitent son assistant, Daniel, et la fiancé de ce dernier, Marina. Nous sommes pendant la guerre, en hiver. Le professeur est hypocrite, Daniel naïf et Marina est frigorifiée. 

Nous nous sommes tout un jour posé la question: « Quel livre emporterais-je sur une île déserte ? ». Et bien dans ce roman, la question est retourné: « Quel livre brûlerais-je en premier ? ». Oui, parce que pour se chauffer, les personnages n’ont plus que les livres. Les meubles ont tous été brûlés, ils ne restent que deux chaises. 

L’histoire est écrite sous forme de pièce de théâtre, ce qui m’a beaucoup plu. Pas de longue description, (bien que beaucoup de didascalie), l’histoire va vite et n’est pas ennuyeuse: les discutions sont animés et inattendues. Malgré tout, je pense que ce livre est encore plus intéressant si l’on a lu les livres auxquels elle fait allusion: ce qui n’est pas mon cas. Mais c’est là tout un débat sur l’importance (ou pas) de la littérature et son intérêt. C’est un livre avec lequel on est d’accord, ou pas, mais qui mérite d’être lu par tous les passionnés de lecture. 😉

Pour la deuxième fois, Amélie Nothom m’a fait passer un agréable moment, et je compte bien relire rapidement un de ses livres. (Pourquoi s’en priver, quand l’emprunt est gratuit ? ^^)

Citations: « Votre vie peut-être médiocre, puisque la littérature compensera. » ; « Il n’y a aucun argument qui tienne face au désir. » 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s