Letters from L.A. – Bret Easton Ellis

Image

 

Résumé: Letters from L.A. est une correspondance – à sens unique- écrite par une jeune New Yorkaise découvrant la Californie. A l’enthousiasme initial de la découverte d’un milieu où tout le monde est bronzé, décontracté, et roule en Mercedes ou en Ferrarri, succèdent une phase de dépression et de doute, puis une plongée dans la vie sociale superficielle de Los Angeles, avec tranquilisants, drogue, sexe et crime. Derrière le divertissement branché, se profilent le déséquilibre, le vide et le désespoir d’une société déboussolée, et l’on passe brutalement de la légèreté au drame. 

Mon avis: Alors le titre est en anglais, le résumé en français… Mais en quelle langue est écrit ce livre ?? Et bien il est en anglais. Seulement, dans une édition apprentissage de la langue, donc le résumé est en français, ainsi qu’une page sur deux où l’on peut trouver des notes (vocabulaire, prononciation….) ce qui m’a été d’une graaande utilité ! Parce que oui, c’est mon premier livre en VO, mais il est aussi vrai que je suis nulle en anglais… Lire ce livre en entier (et le comprendre !) était un vrai challenge pour moi. Mais c’est un challenge réussit, puisque j’en suis allé au bout, j’ai compris, et je n’ai lu que quelques notes tout au long du livre ! 🙂 
Bref, sortons de ma petite vie, et revenons au but principal de ce blog: l’avis du livre. Donc, nous sommes dans une correspondance écrite par Anne, à Sean… qui ne lui répond pas une seule fois dans le livre. J’ai eu un peu de mal avec ça, dans le sens où à aucun moment on ne sait qui il était pour Anne (après; c’est peut-être moi qui ne l’ai pas compris…) Par déduction, je ne pense pas que ce soit son petit ami: pas de petit mots doux, elle lui annonce sortir avec des garçons… Mais est-ce un frère ? Un cousin ? Un ami particulièrement proche ? Et pourquoi ne répond-il pas ?? 
Ensuite, il n’y a aucun suspens dans l’histoire. Cela ressemble beaucoup à un journal intime. 
Malgré tout, ce n’est pas un coup de gueule. Anne est assez attachante, les personnages qu’elle décrit à Sean le sont aussi à  travers ses paroles… Mais sans plus. Et puis la fin: pas d’effet de chute, rien du tout de plus que les autres lettres. Donc aucun intérêt spécial à s’arrêter là. A la lettre d’avant, on aurait pu comprendre: elle lui avait dit ne pas lui réécrire s’il ne lui répondait pas… Et puis elle lui renvoie une lettre, et l’histoire s’arrête. Pas top.
Vous l’aurez compris, ce n’est pas un livre que je vous recommande. Mais l’édition est vraiment très bien: il y a donc les notes qui permettent de comprendre un minimum l’histoire, et un CD avec l’histoire lu enregistrée, pour l’écoute. 

Publicités