Romeo et Juliette – Shakespeare

Image

Résumé: Films, livres, ballets, comédies musicales, le mythe de Roméo et Juliette demeure l’un des plus fertiles en termes d’adaptations et de réécritures. Le signe que les amants de Vérone sont notre miroir. Ils nous disent que l’amour et la haine peuvent conduire à la mort, que l’innocence face à l’intrigue perd souvent le combat, posant la question du destin avec une acuité inégalée. Dans cette aventure universelle, le génie de Shakespeare est celui d’un orfèvre ciselant un chant tragique bouleversant.

Mon avis: Depuis le temps que je voulais le lire ce livre !! N’oublions pas que Roméo et Juliette est l’histoire d’amour la plus connue, celle à qui l’on compare toutes les autres histoires d’amour, une histoire reprises en comédie musicale, en films… On ne peux pas prétendre aimer la littérature ou les histoire d’amour sans avoir lu Roméo et Juliette.

Enfin, c’est ce que je me disais, et puis finalement (je sais que je vais en décevoir plus d’une !), je n’ai pas été transportée par cette pièce plus que ça. Déjà, ça m’a fait bizarre de lire une pièce de théâtre sans qu’il n’y ai ni de vers, ni de rimes, même si je savais que ce serait comme ça.

Après, j’ai trouvée qu’il y avait énormément d’évènements important en peu de temps, l’histoire allait trop vite pour moi. Après, je pense que ça vient de moi, mais je ne ressentais pas la tristesse des personnages après les nombreuses morts…

Enfin bon, j’ai bien aimé, certes, mais je n’ai pas été transportée, j’ai de loin préféré la comédie musicale…

Citations relevées:

« Hélas ! faut-il que l’amour, si doux en apparence, soit si tyrannique et cruel à l’épreuve ! »

« Car jamais aventure ne fut plus douloureuse que celle de Juliette et de son Roméo. »

Phèdre – Racine

Image

Résumé: Odieuse marâtre ! inflexible belle-mère ! hippolyte,
Beau-fils maudit, en sait quelque chose… Son prénom, même, est banni du royaume ! Mais que cache Phèdre sous cette cruelle apparence ? Quel secret ? Quel mystère ? Maintenant, elle se meurt. Serait-ce l’inquiétude qui la ronge alors qu’elle est sans nouvelles du roi depuis des mois ? De quel mal souffre-t-elle ? L’issue semble fatale et ressemble étrangement à une délivrance ! Si seulement les dieux pouvaient l’apaiser… hélas ! eux-mêmes sont impuissants. Et puis, à tant les solliciter, ne risque-t-on pas d’attiser leur colère ? La tragédie est en marche…

Mon avis: C’est un livre que j’ai du lire pour les cours, et qui m’a plutôt bien plu. J’ai trouvé l’histoire assez originale (une femme aimant le fils de son mari, avouez que ça ne se voit pas tous les jours, même dans les livres ! :P). Après c’est vrai que j’aime bien lire des pièces de théâtre et que je n’ai donc pas de mal avec ça. Tout se passe très rapidement (règle des 3 unité oblige !), ce n’est pas très long à lire… C’est une très belle découverte, même si je reste loin du coup de coeur.

 

 

 

 

Mon avis: Phèdre en BD, oui, c’est original. C’est en tout cas ce que je me suis dit en le voyant au CDI de mon lycée, et bien que je l’ai lu il y a moins d’un an, j’ai eu envie de me replonger dans cette pièce, mise en bande dessinée. Et c’est une belle, très belle découverte. En effet, à ma première lecture, il y a des choses que je n’avaient pas comprises. En BD, c’est plus facile à comprendre, et c’est moins ennuyeux. Les dessins sont pas mal (il faut avouer que je ne suis pas très difficile à convaincre, étant une très très mauvaise dessinatrice… ^^) Bref ! Je ne reviendrais pas sur l’histoire, mon avis est déjà au dessus, mais je recommande ce livre à tous ceux et celles qui ont du mal à comprendre ce genre de pièce de théâtre  ou tout simplement à ceux et celle qui, comme moi, veulent tout simplement découvrir une autre façon de les présenter. (J’ajoute entre parenthèse pour ceux qui ne l’aurait pas vu que c’est le texte original/intégral…).